Les Chiffonées – SCENOGRAPHIE

logo les chiffonées

« Les Chiffonées » est un projet de scénographie évolutive et in situ proposé par Kantuta Varlet et Sarah Malan, 2 artistes plasticienne toulousaines

C’est la combinaison d’une peintre et d’une costumière.

L’une et l’autre avides de trouvailles visuelles, de matières singulières, d’accidents opportuns. Elles impriment, malaxent, transforment, bricolent, à coup de couture – peinture – papier – bois – sérigraphies et autres cuisines…

Elles s’imprègnent d’images qui les entourent, partagent les histoires qui les traversent pour créer leur propre imagerie.

Elles explorent ce qu’il y a de l’autre côté du mur : des insectes, des catcheurs, des monstres…

Elles inventent des séries d’installations interactives et lumineuses.

Ici la proposition est de créer une scénographie telle un antre à la manière d’un jardin de curiosités. L’envie est de donner des bouts de rien qui font que « c’est bon ».

 D’habiter un lieu dans lequel le public aura à regarder et à regarder,

 à vivre et à vivre..

Ci dessous, quelques une de leurs réalisations :

(Fête de l’Image de Toulouse, Scénographie du Collectif La Toulousaine de Cirque au Festival Chalon dans la Rue / 2017, …)

previous arrow
next arrow
Slider

Née au fin fond de la campagne gersoise, Sarah Malan est élevée au lait de chèvre et gambade dans les champs de peupliers, entourée de canard. Très vite elle veut devenir peintre et n’en démordra plus jamais jusqu’à ce jour. Elle décide de se former à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux, où elle s’ennuie éperdument, déroutée par l’art contemporain et ses concepts. Elle prend alors ses jambes à son cou, et continue d’évoluer de manière autodidacte.

Elle complète son savoir-faire, ajoutant plus de cordes à son arc, petit à petit. Très liée au spectacle vivant, elle suit une formation clown depuis 2009 et joue aujourd’hui avec la Cie Le Bestiaire à Pampille et la Cie Suak.

Elle expose ses peintures en Midi Pyrénées, puis au Musée Roumientsev à St Petersboug lors d’une exposition collective, mais aussi à Paris ou Séville pour des expositions personnelles. En parallèle, elle est intervenante artistique en milieu scolaire et scénographe pour différents spectacles ( « Albatros, Cie Humani Théatre, « Alone una chica del monton » Cie Vendaval, « Du sable dans ma boite à sucre » Cie Vendaval…).  Elle travaille en collaboration avec les compagnies Le Petit Théatre de Pain (Pyrénées atlantiques), Humani Théatre (Hérault), Créature, Vendaval, Modula Medulla (Midi Pyrénées) et au sein de Factota, les petites mains de la culture (création de décor et vidéo d’animation).

Parallèlement, d’expo en expo et d’atelier en atelier, elle fait la rencontre de Kantuta Varlet, costumière plasticienne éclairagiste, avec qui elle s’associe pour imaginer et réaliser d’extraordinaires installations plastiques et lumineuses. Dès lors, un avenir radieux et prometteur s’annonce…

Kantuta Varlet

Lors de ses études scientifiques le monde du spectacle vivant a croisé sa route. C’est alors qu’elle participe à la création de la Cie Marche ou Rêve en 1997.

Costumière et régisseur lumière autodidacte, elle se forme en situation et grâce aux rencontres avec de nombreuses compagnies de théâtre et la rencontre avec Florie Bel costumière a été décisive.

Depuis plusieurs années à Toulouse et rattachée à la Cie Marche ou Rêve, elle travaille pour la création et la réalisation de costumes pour aussi bien le théâtre, que la musique, la danse, le cirque et accompagne quelques spectacles en régie lumière.

Elle fait partie du collectif La Fiancée du Pirate : atelier de création et de réalisation de décor pour le spectacle et le cinéma et ateliers diverses dont celui de costume.

Le traitement des matières insolites l’attire (caoutchouc, plastiques, spi, papier…) et ces expérimentations lui donne l’envie de créer des installations plastiques et lumineuses. Cette aventure, elle la partage gaiement avec la peintre Sarah Malan.